Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

Attention, les sucres naturels ne vous veulent pas que du bien...

Le sucre peut bien sûr entraîner des caries, mais pas que...

Chère lectrice, cher lecteur, deux chiffres, histoire de poser le problème dans toute sa brutale simplicité : pour bien faire, dans le cadre d'une alimentation équilibrée, notre consommation de sucre ne devrait pas dépasser 50 g par jour. Or, elle approche, en moyenne, les 100 g quotidiens. Le double de la normale ! Comme dirait l'autre : y a comme un malaise...

Il y a même toute une série de « malaises ». Car une consommation excessive de sucre a tellement de conséquences néfastes que c'est devenu, de nos jours, un véritable problème de santé publique. Diabète de type 2, hypertension, maladies cardiovasculaires, obésité, perturbations intestinales, vieillissement de la peau, acidité gastrique, sans parler de ces bonnes vieilles caries qui désagrègent nos dents les unes après les autres : on ne compte plus les maux engendrés par l'excès de sucre.

Et les choses vont de mal en pis, à cause de notre nourriture de plus en plus industrielle, laquelle est littéralement farcie de sucres ajoutés, le plus mauvais étant bien entendu le sucre raffiné, pour la simple raison qu'on le trouve absolument partout et qu'il est très difficile de lui échapper : dans les sodas et les bonbons, ça va de soi, mais aussi « masqué » dans nos plats industriels, dans les sauces qui vont avec (genre ketchup et autres), dans les laitages, etc.

La question primordiale est donc la suivante : est-il possible d'éviter ce piège, toujours néfaste, parfois mortel ? Avant d'être en mesure d'y répondre, il importe de savoir exactement de quoi l'on parle.

Dans l'immense majorité des cas, qui dit sucre dit saccharose, c'est-à-dire celui que l'on trouve sur toutes nos tables, et que l'on extrait généralement soit de la betterave, soit de la canne à sucre. Bien.

Lui-même, ce saccharose, se compose de deux sucres différents : le glucose et le fructose. Une molécule de chaque par molécule de saccharose : pas de jaloux ! Mais pas d'égalité non plus. Car, des deux, c'est le glucose le plus problématique pour notre santé.

Le glucose, il en faut, dans la mesure où il joue un rôle important dans le métabolisme de nos cellules. Se le procurer n'est pas un problème, dans la mesure où on le trouve, à l'état naturel, dans notre alimentation, notamment les fruits et légumes, les graines et les céréales, sous forme de glucides, qu'ils soient dits « simples » ou au contraire « complexes ».

Une alimentation saine, naturelle et équilibrée permettrait à notre corps de subvenir à ses besoins en glucose. Si l'on vient d'employer le mode conditionnel, c'est parce que l'alimentation répond de moins à moins à ces critères et que, donc, nous absorbons beaucoup trop de glucose. Et c'est quand il se trouve en excès dans notre sang que surviennent tous les pépins que nous évoquions en commençant cette missive...

Découvrez vite la suite de cette lettre d'information en vous inscrivant gratuitement à la newsletter du Club Solutions Santé Nature à droite de cette page

Commenter

Sur le même sujet

    Réagissez
    Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme