Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

“Libérez-vous de vos kilos émotionnels !”

On mange selon des diktats et on en oublie que manger c'est d'abord bien se nourrir et se faire plaisir !

Et si votre alimentation vous bouffait la vie ? Aujourd'hui, et pour beaucoup d'entre nous, manger est devenu un acte aussi stressant que compliqué. Dans leur guide pratique "Quand l'alimentation nous bouffe la vie", la coach Chine Lanzmann et la thérapeute alimentaire Gabriella Tamas ont réuni témoignages, outils et exercices pour apprendre à manger avec plaisir et nous libérer de nos "kilos émotionnels".

Manger, c'est la vie, or nous vivons à une époque où manger nous « bouffe la vie ». Comment en est-on arrivé là ?

Gabriella Tamas : Nous vivons à l'ère de l'idéologie nutritionniste. Les aliments sont réduits à leur teneur en nutriments, on consomme des céréales pour leurs fibres, des légumes pour leurs vitamines, etc. S'ajoute à cela notre histoire personnelle avec les aliments. Résultat : on mange selon des croyances, des modes et des diktats, et on en oublie que manger c'est d'abord bien se nourrir et se faire plaisir !

À cause de leur propre rapport complexe à l'alimentation, les parents sont souvent inquiets lorsque leur enfant mange trop ou pas assez. Quelle est la juste attitude à adopter ?

Chine Lanzmann : De manière générale, les enfants sont parfaitement capables de savoir ce qu'ils doivent manger et d'évaluer la bonne quantité pour eux. Pourtant, leurs parents ne leur font pas confiance. Cela débute avec le biberon, donné à des heures régulières et avec des dosages bien précis, et ça se poursuit à table, plus tard. Les parents assènent "Mange ton fromage avec du pain !", "Finis tes crudités !", "Termine ton assiette sinon tu n'auras pas de dessert". La plupart du temps, c'est de la reproduction : ils répètent ce qu'ils ont eux-mêmes entendu petits.

G.T. : Même si cela peut paraître surprenant, l'équilibre alimentaire ne se joue pas sur un repas ni même sur une journée. Cela explique pourquoi les enfants ont envie parfois de quatre portions de viande au cours du même repas et qu'ensuite ils n'en réclament plus pendant une semaine. L'idéal est de leur proposer systématiquement un plat de légumes, des féculents et des protéines, et de les laisser se servir selon leur appétit. Cette règle est valable pour les tout-petits qui débutent la diversification alimentaire. Inutile de se casser la tête à leur préparer des purées spéciales. Ils peuvent mâcher des mini-morceaux avec leurs gencives. Les laisser piocher dans votre assiette est le meilleur moyen de leur apprendre à goûter de tout et découvrir, seuls, les saveurs qui leur plaisent et celles qui leur déplaisent.

Les magazines féminins mais la presse spécialisée aussi fourmillent de régimes pour rester en bonne santé. Comment s'y retrouver ?

G.T. : Il existe autant de manières de se nourrir qu'il y a d'individus sur Terre ! Une fois que l'on a compris cela, on ne peut plus adhérer aux modes alimentaires. Le régime crudivore (ou "alimentation vivante", à base d'aliments crus exclusivement, ndlr) fonctionne très bien chez certains individus et pas du tout chez d'autres. C'est pareil pour le régime végétarien, le régime méditerranéen, etc. Personne ne devrait pouvoir dire : "Tiens, mange comme cela, c'est bon pour toi !". Il faut s'écouter et trouver le régime alimentaire qui nous convient. C'est quelque chose de très personnel. Ça peut sembler difficile et en même temps, c'est une démarche très exaltante !

En fait, chacun peut déterminer l'alimentation qui est "bonne" pour lui en observant les indices envoyés par son organisme...

C.L. : Notre corps nous donne beaucoup d'informations, à condition de "l'écouter". Suis-je ballonné ou ai-je envie de somnoler après le repas ? Est-ce que je me réveille souvent de mauvaise humeur ? Est-ce que je fais souvent des insomnies ? Ai-je fréquemment des maux de tête ? L'alimentation joue un rôle beaucoup plus important qu'on ne l'imagine sur la physiologie. Cette observation fine va permettre de repérer les aliments à éviter, voire à supprimer, et de se concentrer sur les autres.

En suivant les exercices que vous proposez dans votre livre, on peut espérer régler ses problèmes alimentaires en combien de temps ?

G.T. : Notre livre propose plusieurs portes d'entrée pour cibler au mieux sa ou ses problématiques. Plus il y en a, et plus cela peut être long. Le rapport à l'alimentation est complexe et ancré depuis des générations. Il faut savoir faire preuve de patience et ne pas hésiter à explorer d'autres pistes en parallèle, comme une psychothérapie, des séances chez un acupuncteur, et bien sûr pratiquer une activité physique.

A lire : "Quand l'alimentation nous bouffe la vie", de Chine Lanzmann et Gabriella Tamas, éditions Eyrolles, 17 €.

1 commentaire Commenter

Sur le même sujet

1 commentaire(s)
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 

Je suis en train de créer un site Web(joyeux123.com) de partage qui facilitera l’accès à Internet dans l’avenir. Si vous avez des sites Web couramment utilisés, veuillez m’envoyer un message privé. S'il vous plaît donnez-moi votre suggestion.Pardon de vous déranger.Merci

joyeux123 - Le 16/06 à 08:57 Signaler un abus