Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

1,6 million de fumeurs français en moins : voilà ce qui se passe (de bien) dans leur corps

Le tabac tue en moyenne 200 personnes par jour en France, ça vaut le coup d'arrêter…

L'espèce des fumeurs serait-elle en train de partir en fumée dans l'Hexagone ? En tout cas, la tendance à la baisse est spectaculaire. Le comité interministériel sur la Santé l'a annoncé ce lundi matin, 600 000 fumeurs supplémentaires ont arrêté le tabac durant le premier semestre 2018. Ils s'ajoutent au million qui avait écrasé leur dernière clope en 2017.

Le nombre de fumeurs quotidiens en France est ainsi passé de 13,2 millions en 2016 à 11,6 millions mi-2018.

Une désaffection qui s'explique selon les pouvoirs publics par l'augmentation progressive du prix du paquet jusqu'à 10 euros d'ici 2020, le remboursement des substituts nicotiniques par l'Assurance-maladie et l'opération réussie du Mois sans tabac en novembre mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr

Le tabac tue 200 personnes par jour en France, en moyenne

Autant de mesures efficaces contre la première cause de mortalité évitable en France : chaque jour, en moyenne, plus de 200 personnes - fumeurs actifs ou victimes exposées à la fumée des autres - meurent en France à cause du tabac, responsable de cancers et de maladies cardiovasculaires (soit 78 000 par an).

Quand vous arrêtez, votre corps revit, très vite !

C'est dur, souvent très dur même, mais ça vaut le coup. Que vous fumiez depuis trente jours, trente mois ou trente ans, et quel que soit le nombre de cigarettes grillées chaque jour, votre organisme peut se débarrasser de toutes les toxines inhalées, qui se sont accumulées dans différents organes.

Il n'est donc jamais trop tard pour arrêter d'autant que les bénéfices interviennent presque immédiatement.

20 minutes après la dernière cigarette : La pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.

8 heures après la dernière cigarette : La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié et l'oxygénation des cellules redevient normale.

24 heures après la dernière cigarette : Le risque d'infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.

2 jours après la dernière cigarette : Le goût et l'odorat s'améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.

3 jours après la dernière cigarette : Respirer devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.

2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette : La toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.

1 à 9 mois après la dernière cigarette : Les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé.

1 an après la dernière cigarette : Le risque d'infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d'accident vasculaire cérébral rejoint celui d'un non-fumeur.

5 ans après la dernière cigarette : Le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.

10 à 15 ans après la dernière cigarette : L'espérance de vie redevient identique à celle des personnes n'ayant jamais fumé.

Enfin, l'arrêt permet de se libérer de la dépendance au tabac.

ATTENTION : si la dépendance physique disparaît en moyenne en quelques semaines, la dépendance psychologique, elle, est plus lente à s'estomper. Plusieurs mois sont parfois nécessaires pour ne plus avoir de fortes envies de cigarettes.

Dans tous les cas, même plusieurs années après l'arrêt du tabac, fumer une cigarette expose à une reprise du tabagisme, car elle réveille le besoin physique et relance la dépendance comportementale. Ne grillez plus votre espérance de vie !

Contacts utiles pour arrêter

Tabac Info Service

Le guide pratique de l'Inpes

Comité national contre le tabagisme www.cnct.fr

Ligue nationale contre le cancer www.ligue-cancer.net

Commenter

Sur le même sujet

    Réagissez
    Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme