Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

Arthrose : la prescription anti-douleur 100 % naturelle 

L'arthrose et ses douleurs ne sont pas une fatalité.

Chère lectrice, cher lecteur, Les brèves de comptoir nous donnent souvent de bonnes leçons. Ecoutez donc celle-là, qui date de ce matin, à l'heure du premier express. « C'est curieux, à mesure que les années s'entassent, j'ai l'impression que mes jambes s'allongent : le matin au saut du lit, j'ai de plus en plus de mal à enfiler mes chaussettes, tellement mes articulations sont raides et douloureuses. »

Et l'auteur de conclure, fataliste : « On n'y peut rien, avec le temps vient l'arthrose. Les cartilages s'usent, c'est comme ça... » Notre apprenti Confucius avait à la fois raison et tort.

Oui, avec le temps les cartilages s'usent... mais, non, ce n'est pas « normal » !

Comment l'arthrose fait 10 millions de victimes en France

Et non, l'arthrose n'est pas une fatalité ! Même si, c'est vrai, elle touche 10 millions de personnes en France.

Pourquoi n'est-ce pas normal ? Parce que les cartilages de nos articulations ne sont pas des semelles de chaussure ! Bien sûr qu'elle s'use, cette substance blanche et légèrement élastique qui couvre l'extrémité de vos os et leur permet de glisser sans heurt les uns sur les autres, et aussi d'amortir les chocs éventuels.

Mais, à mesure qu'il s'amincit, ce cartilage se renouvelle constamment, grâce à des cellules spéciales qui répondent à un nom bizarre : les chondrocytes. Elles se comportent à la fois comme des agents de la voirie et comme des bâtisseurs : à elles la charge de détruire et de faire disparaître votre vieux cartilage à bout de souffle. À elles ensuite de vous en fabriquer du flambant neuf !

Tant que ces chondrocytes sont en pleine forme, pas de problème : vos articulations le sont aussi. Mais il arrive - trop souvent hélas - qu'ils deviennent soudain... complètement fous !

Fou, le mot n'est pas trop fort. Car le chondrocyte malade se comporte alors comme un véritable Attila :

- Il commence par tuer les chondrocytes restés « opérationnels ».

- Ensuite, il s'attaque aux cellules saines du cartilage, tout en empêchant le nouveau d'être fabriqué.

- Enfin, comme si ça ne suffisait pas, il va s'en prendre aux autres parties de vos articulations : les tendons, l'os lui-même, sans oublier le liquide synovial.

Ce liquide synovial joue un rôle capitalissime ! Il s'agit d'une substance ayant à peu près la consistance du blanc d'œuf, dans laquelle baignent toutes vos articulations. C'est lui qui, imbibé de nutriments et d'oxygène, est chargé de ravitailler votre cartilage. Lorsque vous bougez, celui-ci se comporte un peu comme le fait une éponge quand on la presse des doigts : il fait circuler le liquide synovial entre l'extérieur et l'intérieur, ce qui lui permet d'en recueillir les substances dont il a absolument besoin. Hélas, il arrive que cette belle mécanique se détraque...

C'est alors que l'arthrose apparaît, avec son cortège de pénibles douleurs.

Votre cartilage est une éponge, ne l'essorez plus !

Ces douleurs, qui vont devenir de plus en plus aiguës si vous ne faites rien, il est possible de les combattre, heureusement. Mais il est d'abord possible de les éviter.

Si vous voulez que vos chondrocytes restent « sages » et efficaces, vous devez faire porter votre effort sur deux points essentiels :

Il faut bouger ! Si vous menez une vie trop sédentaire (voiture, bureau, fauteuil...), vos articulations vont avoir tendance à s'endormir. Et comme ce sont elles qui, en s'activant, fournissent aux chondrocytes l'oxygène qui leur est indispensable pour « travailler », ceux-ci vont s'affaiblir, s'affaiblir encore... jusqu'à sombrer dans la folie dont nous venons de parler.

Donc, une activité physique régulière est indispensable. Mais comme il ne s'agit pas non plus de brutaliser vos articulations, vous privilégierez des activités « douces » (marche, vélo, natation) plutôt que des sports plus violents tels que le foot, le rugby ou même le tennis.

Déclarez la guerre aux kilos de trop ! Il est facile de comprendre que, si vous avez dix voire vingt kilos de trop, les articulations de vos hanches et de vos genoux vont en supporter directement les conséquences. À savoir que les cartilages vont se trouver complètement écrasés.

Pour reprendre notre image de tout à l'heure, celle de l'éponge, c'est comme si, au lieu de la presser délicatement, vous empiliez trois parpaings sur elle : immédiatement, elle expulserait toute son eau.

Eh bien, c'est ce que fait le cartilage avec le liquide synovial chargé de le nourrir et de le faire « respirer ». Et, là encore, vos chondrocytes vont être littéralement asphyxiés et sombrer dans leur démence destructrice !

Ils vont alors se comporter comme de véritables lance-flammes. Et vous, vous allez être enfermé dans un vrai cercle vicieux, car plus les inflammations seront importantes... et plus s'accélérera la destruction de votre cartilage !...

Découvrez vite la suite de cette lettre d'information en vous inscrivant gratuitement à la newsletter du Club Solutions Santé Nature à droite de cette page

1 commentaireCommenter

Sur le même sujet

    1 commentaire(s)
    Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
     

    how can i get the supplement which medicine store can i get them from

    Anonyme - Le 01/07 à 15:12Signaler un abus