Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

Homéopathie : les isothérapiques, vos remèdes sur-mesure

Les isothérapiques, des remèdes homéopathiques sur-mesure.

Saviez-vous que vous pouvez fabriquer votre remède homéopathique 100 % personnalisé ? Vous pourrez découvrir plus précisément comment lors d'une conférence cet été. En attendant, voici quelques explications.

Les isothérapiques sont des médicaments homéopathiques spécifiques préparés à partir de la dilution d'une substance qui provoque la maladie, préparée pour un malade précis.

En cas d'allergie par exemple, on peut ainsi faire réaliser un isothérapique de la poussière de sa propre maison ou des poils de son chat qui déclenchent éternuements, grattage, toux... On parle alors d'hétéro-isothérapiques, puisque leur formule est élaborée à partir de l'environnement du malade.

Mais l'homéopathie va encore plus loin : elle propose aussi la dilution des sécrétions propres au malade (par exemple des desquamations d'eczéma ou de l'urine au moment de l'allergie). On parle alors d'auto-isothérapiques. Ces derniers ont été interdits en France en 1998, mais sont toujours en vente libre dans d'autres pays européens où ils rencontrent un réel engouement. Et pour cause, qu'il s'agisse d'hétéro-isothérapiques ou d'auto-isothérapiques, ces remèdes présentent l'intérêt d'être fabriqués sur-mesure pour chaque malade. Les chances de guérison sont donc bien plus importantes qu'avec les traitements classiques.

Comment fabriquer votre propre remède maison ?

Vous pourrez découvrir cette approche très personnalisée ainsi que ses multiples indications du 5 au 8 juillet prochains, à Bourbon l'Archambault dans l'Allier, lors d'une université d'été, intitulée « Eau, Homéopathie et Physique quantique », animée par le Dr Albert-Claude Quemoun, pharmacien homéopathe et chercheur de renom, auteur de Ma Bible de l'homéopathie (éditions Leduc. s). Albert-Claude Quemoun animera notamment un atelier pratique pour montrer comment préparer soi-même un remède isothérapique. Pour en savoir plus ou pour assister au colloque : https://nouveauxchemins.weebly.com/calendrier-des-activiteacutes.html. Inscription par mail universite.ete.bourbon@gmail.com (70€ la journée, 180€ les trois jours).

1 commentaire Commenter

Sur le même sujet

1 commentaire(s)
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 

ma fille qui a enchaîné infections urinaires à collibacilles sur infections urinaires pendant sa 1ère année, et donc antibiothérapie sur antibiothérapie, examens tels cystographie rétrogrades. urographie..., a été débarassé de ces infections lorsqu'un homéopathe consulté en désespoir de cause, lui a prescrit une isothérapie urinaire, pendant plusieurs mois, elle a pris des granules faites avec ses propres collibacilles, et à des doses de plus en plus faibles. Elle a maintenant 35 ans, a rarement refait des infections urinaires, du moins pas plus que de nombreuses femmes. Moi, sa mère qui a fait des infections urinaires, pyélonéphrite... j'ai également fait il y a une quinzaine d'années, une isothérapie urinaire, mais moins poussée, moins longue donc peut être moins efficace. On ne me dira pas que sur ma fille âgée d'un an, cette isothérapie a agi comme un placébo.

nanouannie72 - Le 22/10 à 12:21 Signaler un abus