Rechercher

Infarctus : vous avez l'âge de vos artères ? Alors rajeunissez-les !

L'infarctus est une nécrose du myocarde, la partie musculaire du cœur.

Chère lectrice, cher lecteur, Ce soleil printanier, cette délicieuse brise... Le temps est idéal pour une longue promenade à vélo comme Bernard Myot les aime. Aujourd'hui, il veut faire ce qu'il appelle « le grand tour ». Pour se prouver que l'on peut être un jeune retraité de 63 ans et tenir une forme olympique.Bernard ne fera, ce matin-là, ni grand ni petit tour. Au milieu de la courte côte qui commence à un kilomètre de sa maison, il sent soudain sa poitrine comme prise dans les mâchoires d'un étau invisible.

Là, juste derrière le sternum. Il arrête de pédaler, veut descendre de son vélo. Au lieu de ça, il s'écroule lourdement sur le bas-côté, dans l'herbe scintillante de rosée.

Il grimace de souffrance, et une bouffée de panique lui dilate les prunelles, tandis qu'une sueur froide lui inonde le visage. C'est que la douleur, à présent, se propage dans son cou, son maxillaire inférieur, ses épaules, et le long de son bras gauche, jusqu'à son coude et même un peu au-delà.

Il respire de plus en plus difficilement, il a l'horrible impression qu'il va mourir, là, sur ce talus, à côté de son vélo renversé dont la roue avant tourne encore, de plus en plus lentement.

Le coup de la pompe funèbre

Notre cycliste du dimanche ne mourra peut-être pas, mais il a raison de penser que sa vie est en danger. Car il est en train de faire un infarctus du myocarde. Ce que le langage populaire nomme une « crise cardiaque ».

En France, parmi les 120 000 personnes victimes chaque année d'un infarctus, environ 10 % meurent dans les heures qui suivent. Et le taux de mortalité à un an atteint 15 %. Des morts qui pourraient être évitées, des infarctus qui, pour beaucoup d'entre eux, ne devraient même pas se produire, nous allons y revenir.

D'abord, rappelons brièvement en quoi consiste cette tristement fameuse crise cardiaque. Comme l'indique son nom, elle concerne notre cœur, cette pompe qui, en se contractant puis se relâchant, permet la circulation sanguine, c'est-à-dire la vie.

Le myocarde est en quelque sorte le « cœur du cœur », à savoir sa partie musculaire, celle qui rend possible ses battements...

Découvrez vite la suite de cette lettre d'information en vous inscrivant gratuitement à la newsletter du Club Solutions Santé Nature à droite de cette page

Commenter

Sur le même sujet

    Réagissez
    Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme