Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.
Rechercher
Je m'abonne

Lombalgie : jetez vos antidouleurs et bougez-vous !

La fibromyalgie fait souffrir 500 millions de personnes dans le monde.

Chère lectrice, cher lecteur, C'est une bombe qui vient d'être lancée. Une déflagration majeure, qui concerne plus d'un demi-milliard de personnes sur les cinq continents. Ce chiffre astronomique, c'est celui des victimes de lombalgie. 500 millions de galériens, et vous, et vous, et vous.

Tous convaincus d'être soignés comme il faut, alors qu'ils le sont souvent fort mal... voire pas du tout.

Cette bombe n'a pas été lâchée par n'importe qui, ni n'importe où : il s'agit en fait de deux copieux articles publiés en mars dernier dans The Lancet, la prestigieuse revue médicale britannique (1).

Que révèlent ces articles ? Rien moins que les lombalgies sont traitées en dépit du bon sens. Conséquence effrayante : chaque année, ce sont plus de 60 millions d'années de vie en bonne santé qui sont perdues dans le monde, uniquement à cause de lombalgies mal ou pas soignées (2).

A ce stade, deux interrogations s'imposent :

1- quels sont ces « mauvais traitements » et pourquoi ne sont-ils pas adaptés ?

2- quelles solutions seraient plus efficaces contre le mal ?

« Personne n'en mourait, mais tous étaient frappés »

Mais, avant de répondre dans le détail, il nous faut préciser ce qu'est la lombalgie.

Comme son nom l'indique, il s'agit d'une douleur (algos = douleur, en grec) qui frappe les vertèbres lombaires, c'est-à-dire le bas du dos. C'est la forme de mal de dos la plus courante et de loin : les spécialistes estiment que plus de 80 % d'entre nous ont souffert, souffrent ou souffriront un jour de lombalgie. Et ce nombre ne va pas en diminuant, loin de là !

Heureusement, cette mauvaise nouvelle s'accompagne d'une autre, nettement meilleure : les lombalgies sont le plus souvent sans gravité. Si on voulait paraphraser le bon La Fontaine et ses « Animaux malades de la peste », on pourrait écrire : « Personne n'en mourait, mais tous étaient frappés ».

Il ne faut pas pour autant s'y résigner. D'autant que ces lombalgies peuvent se révéler très douloureuses, donc handicapantes...

Découvrez vite la suite de cette lettre d'information en vous inscrivant gratuitement à la newsletter du Club Solutions Santé Nature à droite de cette page

(1) http://www.thelancet.com/series/low-back-pain

(2) http://www.thelancet.com/gbd

Commenter

Sur le même sujet

Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme